Même Leonardo Di Caprio est à jeter à l'eau...

20 septembre 2015

Bah alors Caro ? Il s'est passé des trucs dans ta life ou pas ?

Je suis désolée de ce silence prolongé, ma vie étant tellement trépidante, je n'ai pas pris le temps de vous la conter (en même temps, comme personne ne me lit, la frustration occasionnée doit vous être gérable...)

Bon... Je vais essayer d'être synthétique sur mes aventures de l'été :
LES AVENTURES DE CARO
Tome 1 : Les connards de OK Cupid 
Ce site de rencontre étant un vrai nid à connards (c'est pour ça que je l'avais choisi), j'en ai forcément rencontré un certain nombre... Petit tour d'horizon de ce que tu es susceptible de croiser :
  • Le flippé : Le flippé mise tout sur son humour (en même temps, il a pas beaucoup le choix ; entre son physique ingrat et sa vie de merde, ce qui le sauve, c'est encore sa capacité à tourner sa loositude en dérision)... Hypocondriaque, un chouïa misanthrope, le flippé n'est pas véhiculé (trop dangereux), a un job de merde (qui lui laisse plein de temps libre pour bien se rendre compte que quand il est pas au boulot, il se fait mega chier sa race), vit dans un appart miteux qui craint bien du boudin et surtout est nul au lit (j'ajouterai bien sur le canapé aussi sauf qu'il en a pas Visage impassible)... 
 
Si toi aussi, tu tombes sur un mec qui te dit qu'il n'a pas son permis, FUIS !!! S'il n'arrive pas à conduire une voiture par peur de se faire culbuter, il n'arrivera pas à te culbuter par peur de se faire éconduire (profite lecteur ! Non pas pour le jeu de mots intelligemment tourné mais parce que la phrase qui précède ne contient aucun gros mot... C'est assez rare pour être souligné)
  • Le SM expert en bondage : hilarant, beau gosse et plein d'énergie, ce connard là illuminera ta semaine... Évidemment, pour apprécier pleinement son espièglerie, il faut plutôt avoir l'esprit ouvert (et pas que... )
Alors si toi aussi tu croises ce type et que tu as l'esprit ouvert (et pas que...), tu peux y aller les yeux fermés (Mouais... Remarque, d'façon avec ta cagoule en latex... Euhhhh... Enfin bref !)
  • Le maqué : je dois dire que le maqué sur lequel je suis tombée m'a bluffée ! De prime abord, il avait le profil type du gros connard maqué (beau, musclé, bronzé, sportif, qui tchatte avec des pouf pendant que sa femme est dans la pièce voisine...) et pourtant... Mon maqué s'est révélé être un garçon sensible, cultivé, intelligent... 
 
Ouais, bon, en même temps, ne nous voilons pas la face, quand on choisit un mec maqué, on n'en a bien rien à foutre qu'il soit sensible, cultivé et intelligent. En général, on le fréquente pas pour faire un tournois de Trivial Poursuit...
  • Le menteur fauché : roi du baratin, pas très beau et condescendant (mais surtout con), il justifie toujours ses retards, son manque de fric et ses absences par des histoires de ouf ... Il lui ait arrivé en un mois ce que Zelda ne pourra jamais vivre en 3 vies.
Il ne parle que de fric alors qu'il a pas une thune, ment, manipule, joue, fuit... 
Bref, si tu croises un mec qui te dit avoir été braqué au Pérou pendant qu'il faisait le tour du monde à cloche pied , soit c'est un menteur fauché, soit c'est Forrest Gump... Dans les deux cas, FUIS !
(Bon ben moi, j'ai pas réussi à fuir le mien mais bon c'est un putain de bon coup aussi...Pfff)
Tome 2 : mon connard d'ex 
Bon, en fait, j'aime bien Canalblog mais je suis fatiguée, je vous exposerai le tome 2 un autre jour...

Posté par Caro Denys à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 juillet 2015

Comment pécho un connard sur OKCupid...

Fraîchement célibataire, le premier réflexe est de s'inscrire sur un site de rencontre à la con... OKcupid étant un putain de site à la con, je me suis lancée !

Et comme je suis une fille sympa qui pense à ses copines, j'avais envie de vous faire partager mon expérience.

 

Petit tutoriel du site de rencontre à la con :

- Étape 1 : l'inscription et la définition de son profil :

C'est l'étape cruciale, celle qui conditionnera le type de connards que vous voulez attirer.
Je conseille donc d'être la plus précise possible...

Dans un premier temps, décrivez vous avec des éléments accrocheurs :
Exemple : "Fan de l'émission "Tellement Vrai", de Sepultura et de Magalie Vae, je voue une véritable passion pour le air-tricot et les concours de frites Haribo avec mes cousins."

La difficulté de l'exercice est de donner des informations qui donnent envie de te rencontrer tout en cultivant une part de mystère (dans mon exemple, le connard se demandera : "Mais qui sont donc ses cousins ????")

 

Ensuite, précisez votre recherche. Pour ma part, j'ai défini mon homme idéal comme suit :
"Je recherche un grand blond, du signe astrologique du Gémeaux et sachant jouer du Ukulele avec les pieds...
Si tu t'appelles Jean-Kevin, je te surkiffe !"

La dernière phrase ne mange pas de pain et ça flatte l'égo des Jean-Kevin... (Information capitale : le connard a un égo sur-dimensionné).

 

Enfin, pour ne pas passer pour une fille superficielle, donnez quelques informations qui démontreront votre niveau intellectuel.
Exemple : "J'ai un putain de cul mais sachez que je mène actuellement une thèse sur la migration des méduses amerindiennes"

 

- Etape 2 : attendre le chaland :

Normalement, si tu n'es pas un gros thon sur ta photo de profil, des connards devraient assez spontanément t'envoyer un message profond du genre : "Je ne suis pas blond et je ne m'appelle pas Jean-Kevin mais si tu veux, je peux essayer de jouer du Ukulele comme un pied !"

(c'est véridique, j'ai du recevoir au moins 10 messages de ce genre... Ha Ha ! Le connard n'est pas très original mais il ne faut pas lui faire remarquer... Le connard se vexe facilement.)

 

- Etape 3 : éliminer les boulets, les relou, les flippés de la vie, les pervers narcissiques, les gros Johnny qui sont passionnés de Tuning, les petites bites, etc... L'objectif étant de ne garder que les connards dignes de ce nom avec lesquels vous êtes sûre de faire du sexe (et éventuellement du parapente si vous aimez ça)

 

Voilà, à vous de jouer maintenant !

 

 

Posté par Caro Denys à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2015

Comment faire face dignement à la rumeur (Les filtres de Socrate et ta mère)

Ayé ! L'ex est parti vendredi...

C'est donc fraîchement célibataire que je pars travailler vendredi matin. Toute guillerette, je me rends donc au bureau où m'attendent toutes mes copines, en vu de leur conter ma vie haletante et pleine de surprises... (Nannnn... J'déconne, J'ai pas de copine, je ne suis qu'une connasse de cadre de direction que tout le monde évite).

Enfin si quand même, il y a une fille avec laquelle j'échange facilement (appelons la "la lèche-cul" pour respecter son anonymat).

Vendredi matin donc, comme tous les matins en arrivant au travail, je croise "la lèche-cul" qui, le regard plein d'effroi et de stupeur, me lance : "Hé pssit... Caro ! Faut que je te raconte un truc !"

Moi : "Hey salut ! Que se passe-t-il ?"

Elle : "Rhooo, tu vas pas m'croire !"

 

[A ce moment précis, ma sagesse aurait du me faire lui poser les 3 questions du filtre de Socrate : "Est-ce vrai ? Est-ce bien ? Est-ce utile ?, les réponses auraient été : "Non, non et non" et l'affaire était pliée...

HA HA HA ! NIQUE TA RACE, SOCRATE ! J'AI TROP ENVIE DE CONNAITRE CE QUI ANIME TANT "LA LECHE-CUL" !!! ]

 

Voici donc comment s'est déroulée cette conversation :

Moi : "Hey salut ! Que se passe-t-il ?"

Elle : "Rhooo, tu vas pas m'croire !"

Moi : "Vas-y raconte !"

Elle : "Rhooo, tu vas pas m'croire !"

Moi : "OK... ça, tu l'as déjà dit"

Elle : "Rhooo, tu vas pas m'croire !"

Moi : "Ecoute, j't'aime bien mais, là, ça commence à devenir relou !"

Elle : "Ah oui pardon, j'ai buggé... Il y a une rumeur qui court sur toi !"

Moi : "Noooooooooooon !!!"

Elle : "Siiiiiii"

Elle : "Il se dit que tu as une aventure avec Eddy TAPACENBAL"

 

[Précision pour appréhender pleinement la loose dans laquelle je me trouve : Eddy TAPACENBAL est le plus gros tocard de la ville]

 

Bon... Une rumeur sur moi... OK... Une rumeur disant que je couche... Why not... Une rumeur disant que je couche avec le plus gros tocard de la ville... Ah bah non, merde !

 

Moralité : il ne faut jamais niquer sa race à un grand philosophe grec...

Posté par Caro Denys à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2015

Comment quitter son mec (sans qu'il ne s'en rende compte)

Je lui ai dit…

Il y a quelques semaines, j’ai pris mon courage à deux mains (à noter que j’aurais pu faire le choix de « remettre mon courage à demain » mais j’ai pensé que c’était une méthode beaucoup moins efficace et rapide).

Depuis plusieurs mois, je me sentais étouffée et je lui ai dit comme ça, tout de go, droit au but, sans passer par 4 chemins (vous la sentez ma capacité à annoncer les choses sans détour ou pas ? Non !?! Ah...) Bon, bref,  je reprends… Je lui ai dit comme ça, tout de go, droit au but, sans passer par 4 chemins : « écoute, j’ai besoin d’air, de liberté. Je veux être seule, je souhaite qu’on se sépare. »

Sur le coup, il aurait pu me répondre : « T’as pensé aux enfants ? Connasse ! », Mais non… C’est un garçon classe… Il m’a donc répondu : « T’as pensé à moi ??? Salope ! »

 

Mais malgré ses difficultés à accepter la réalité,  je me suis sentie immédiatement soulagée d’avoir avoué vouloir le quitter…

 

Malheureusement, force est de constater que j’ai un chouïa surestimé son sens de l’écoute et son empathie (ou alors, on s’est mal compris parce que je lui ai parlé en suédois avec un Krisprolls dans la bouche mais, ça m’étonnerait…  j’aime pas les Krisprolls !!!)

Bref, peut-être sommes-nous là face à un phénomène paranormal mais depuis que je lui ai dit que j’avais besoin d’air, d’être seule et libre, et depuis sa colère passée, il me textote 10 fois par jour, m’appelle « chérie » à toutes les occasions, m’embrasse et m’enlace à longueur de temps !

 

Euhhhhh... J’ai foiré un truc là, non ?

Posté par Caro Denys à 22:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]